Bonne Année 2015 de la part de la totalité du club ! 

 

Nous sommes maintenant en train d'étudier comment les anciens avaient compris que la vitesse de la lumière est finie.

 En effet, avant la découverte de Römer, les anciens pensaient que la lumière était instantanée : soit il y a de lumière soit il n'y en a pas. De plus, selon eux la vitesse de la lumière serait infinie. 

Avant de prouver tout cela, Nicolas Copernic fait des prévisions sur l''immersion et l'émersion de Io sur Jupiter, c'est-à-dire lorsque que Io disparaît derrière Jupiter et quand elle réapparaît. Il établit alors ce qu'on appelle les "tables de Copernic" grâce aux Lois de Kepler. Cependant, il remarque qu'à certaines dates, ses prévisions ont soit quelques minutes de retard soit quelques minutes d'avance. 

immersionemmersion

Römer intervient. 

Ole Christensen Rømer

 

En effet, il recherche à expliquer le retard ou l'avance d'Io. Il argumente en disant que selon la position de la Terre, Jupiter n'est pas à la même dictance donc la lumière parcourt plus ou moins de chemin. Ceci est expliqué avec la parallaxe stéllaire, c'est l'angle formé entre la position de la Terre à six mois d'intervalle et l'étoile visée. Il observe et note à la seconde près l'émersion d'Io. Il détermine que la lumière n'est pas infinie : il trouve environ 200 000km/s. 

 

La première mesure précise est réalisé par Bradley en 1728. 

 

WP_20150121_004

 

Petit selfie avec Römer #Römernotrepote. :D